Qui suis-je ?

 

Depuis ma plus jeune enfance, je suis passionnée et intriguée par les mondes invisibles, les mystères de la vie, la magie, la spiritualité, le bouddhisme, la sorcellerie, les énergies cosmiques, le monde des esprits de la nature et toute chose encore souvent inexplicable par la science moderne. 

 

Etant une fille très sensible, éduquée par une famille assez spirituelle, j’ai vite ressenti et vu des choses, que les gens « normaux » ne captaient pas. Au début, j’étais très enthousiaste d’être connectée à plein de chose différente, mais en même temps certaines choses faisaient un peu peur.

 

Le fait de se sentir tout le temps observée, de ne jamais être vraiment seule, de trouver sa place en tant que HP dans un société cartésienne et insensée (pour moi), me mettait à l’épreuve tous les jours. 

 

A cela se rajoute que quand j’osais être complètement moi-même (c’est-à-dire enfant ou ado sorcière), j’étais rejetée, intitulée « bizarre » ou pas normale. Certains parents n’aimaient pas que leurs enfants me fréquentent, tandis que d’autres adultes ou amis venaient me demander des conseils. 

 

Et comme le monde était parfois tellement dur pour moi parce que je ressentais tellement et que je ne savais pas toujours d’où cela venait ou que faire avec, j’ai eu une période de déni. Je me coupais de mes ressentis. Je faisais tout pour ne pas sentir ou voir, comme étant endormie ou droguée.

 

Je suis devenue de plus en plus rationnelle pendant mes études universitaires, sauf que le monde ésotérique continuait à m’appeler. Je continuais à être attirée par ce qui est différent, inexplicable. Ou je faisais des rêves étranges la nuit. 

 

Des drôles de « coïncidences » se mettait sur mon chemin. C’est comme ça que je me suis retrouvée à 21 ans en Chine avec une bourse scolaire pour étudier le Chinois. Mon côté rationnel se disait que le chinois est une langue mondiale et que les chinois ont le monde en main, donc que c’était intelligent de connaitre cette langue.

 

Mon côté intuitif se tâtait d’aller en Chine, car les anciennes philosophies, la médecine chinoise, le bouddhisme, les dragons m’avaient toujours fasciné, et il y avait quelque chose à découvrir là-bas. 

 

Mes 6 mois en Chine m’ont reconnecté à une partie de moi que j’avais reniée et ça m’a fait beaucoup de bien de vivre là-bas. Tout doucement, je commençais à mieux comprendre qui je suis vraiment. 

 

Après la Chine, j’ai voyagé en Inde, où là aussi, je me sentais à l’aise, comme si je connaissais déjà de quelque part cette culture. En tant qu’ado les murs de ma chambre étaient recouvert de posters de signes chinois, mais aussi de Shiva, Parvati, Ganesh et des symboles dont je ne connaissais même pas le sens (mais ils me parlaient). 

 

En revenant de ces voyages, j’étais déboussolée car soudainement la vraie vie devait commencer, et il était temps de trouver un travail et d’acheter une maison avec mon compagnon. 

 

En quelques années de temps, je me suis retrouvée avec un «mari » (même si on est pas marié), une maison, un travail « normal » et un premier enfant. Selon la société j’avais tout pour être heureuse, pourtant je déprimais et je frôlais le burnout. 

 

C’est là que je me suis prise en main en allant voir des ostéopathes / fascia thérapeutes et des coaches de vie. C’est alors la première fois que des personnes m’ont dit que je suis hypersensible, HP (et mon fils aussi) et que je ne suis plus du tout connectée à ma propre énergie. 

 

Et là, tout change ! Je débute un long chemin de développement personnel qui me ramène vers moi-même, vers mon essence, mon authenticité. 

 

Je lâche mon entreprise de traduction, je m’isole des activités sociétales qui me drainaient, on déménage (de la ville à la campagne) et on recommence à zéro. 

 

Je me lance dans une formation en PNL, où très vite je me réalise que la formation me fait énormément de bien, mais que j’ai tellement facile avec le côté ressenti / somatique (par rapport aux autres participants) qu’il faut que je creuse plus loin. 

 

Pendant la PNL, je me reconnecte avec mon côté qui a une sensibilité avec les animaux. Une amie me fait découvrir l’équicoaching, et je fais mes premiers pas dans le coaching assisté par les chevaux. 

 

Et à partir de la ça a été très vite : découvrir ma carte du ciel (astrologie), rencontrer des médiums, suivre une formation en communication intuitive, recueillir des chevaux chez moi et m’approfondir dans le comportement équin, me reconnecter à mes dons de clairvoyance et de clair-ressenti (ce n’était pas un chemin facile, mais très enrichissant !), plusieurs formations en soins énergétiques, litho thérapie, communications animales, développement personnel, etc. Sans oublier les annales akashiques, les cartes oracles, la magie, le yoga, l’Ayurvéda, l’acupressure, les présences « invisibles », l’au-delà, les chakras, les réincarnations, et j’en passe. 

Des questions ? 

 

 

 

Si le travail avec les chevaux vous intéresse mais que vous souhaitez obtenir des précisions, n'hésitez pas à prendre contact 

Ce qui me mène à ma vie aujourd’hui : l’apprentissage et la faim d’apprendre davantage sera toujours là. Et le processus de développement personnel continuera toute ma vie et au-delà. Mais aujourd’hui je me suis reconnectée à ma femme puissante, la femme sacrée.

 

J’ose être moi-même avec mes croyances et mes dons, j’ose me montrer telle que je suis vraiment. Même si cette image change souvent, mais c’est tout moi ! J’adore le changement, l’évolution. Et que j’ai parfois des styles vestimentaires ou des coiffures très différentes l’une de l’autre ou de la moyenne, c’est tout moi aussi.

 

J’adore être entourée de la nature, de mes enfants, mon mari, mes animaux, mes guides, les esprits de la nature, la magie du monde et de l’univers. Faire mes concoctions naturelles, mes formations épanouissantes, cuisiner sainement, être à l’écoute de mon corps, et de mes corps subtils, du monde subtil. Pratiquer la pleine conscience, faire ma magie, capter les messages intuitifs, cela m’épanouit, cela me fait vibrer. Pour rien au monde je voudrais retourner en arrière. 

 

Et en étant pleinement moi-même, je n’ai plus de peurs, je vois les beautés du monde (et moins le côté destructif et invasif), je déploie de plus en plus mes ailes, mon potentiel divin ! 

 

En travaillent sur moi-même, je me suis rendue compte que si on veut changer le monde, on commence d’abord par soi-même. Et tout comme j’ai eu plein de guides sur mon chemin qui m’ont donné des petits coups de pouces dans la bonne direction, je souhaite être un guide aussi pour d’autres. 

 

Ma mission : d’éveiller en conscience un maximum de personnes. Car c’est en prenant tous plus conscience de SOI, de notre planète TERRE, de l’UNIVERS, des mondes subtils que nous nous reconnectons à notre ESSENCE, à notre raison d’être ici sur terre et de transformer notre monde en un monde meilleur. 

 

A bientôt,

 

 

 

Géraldine 

Géraldine Chapelle

 Transformational Coach